featured_greenhub-1

Le samedi 3 octobre, Tamyras, au travers de Positive Lebanon, et la Fondation Azadéa, s’unissent pour une journée au jardin René Moawad à Sanayeh, « The green hub ». Le matin sur invitation et l’après-midi ouvert au public, le lieu permettra aux Beyrouthins de rencontrer les acteurs de la société civile libanaise engagés pour l’environnement, tout en s’amusant grâce à diverses activités.

« Positive Lebanon, c’est tout d’abord une initiative pour permettre de mettre en rapport et faire travailler en synergie la société civile libanaise et le secteur privé », rappelle Maylis Konnecke, spécialiste en communication et partenariat pour la maison d’édition Tamyras. C’est pour cela que la matinée du 3 octobre, lors de l’événement « The green hub », sera privée, afin de laisser six ONG, dont Green Wheels, arcenciel, Lebanon Mountrain Trail et Operation Big Blue, efficaces en matière d’environnement et d’espace public, expliquer rapidement et avec créativité leurs projets à des représentants RSE du secteur bancaire, pétrolier et agroalimentaire, lors d’une “pitch session”. L’intérêt de cette démarche est de mélanger et de voir les affinités qui peuvent émerger de ce type de rencontre. On espère que ça donnera des résultats. »

Le public est quant à lui invité de midi à 19 h à participer aux diverses activités offertes par la société civile libanaise, Positive Lebanon et la Fondation Azadéa, pour lesquelles il faut cependant réserver sur la plate-forme ihjoz jusqu’au 18 septembre. Il y aura ainsi de la lecture de contes avec Assabil, les « amis de la bibliothèque publique », qui proposent également un atelier de recyclage d’objets de manière artistique, un autre sur la fabrication de poupées en partant du principe de la réutilisation, et un accès libre à leur biblio-bus. Les enfants pourront aussi planter de manière créative avec Beirut Green Project, qui leur demande de venir munis d’un contenant ménager, et apprendre à trier les déchets avec G Association, qui organise même un « Mini green Festival » pour les 5-12 ans. De 9 à 14 ans, rouler avec style sera possible avec un cours donné par Green Wheels Lebanon et, pour les 14-20 ans, Tamyras propose un atelier d’écriture créative sur ce qu’est être positif, à son niveau, pour le Liban. Pour les plus grands, la compagnie de danse And so we move réalise un atelier de danse connectée à la nature, et un cours de yoga sera donné en extérieur par Mayssam Ghanem, professeure au Beirut Yoga Center. Enfin, le collectif de designers Use for Fun va discuter, autour d’une exposition de 11 illustrations, sur ce qu’est Beyrouth, et le paradoxe dans lequel vivent les Libanais. Tout au long de la journée, des performances animeront le jardin, avec de la danse contemporaine et de la musique. A noter, la présence du tout nouveau « Music bench », un concept musical, social et environnemental qui propose au public trois instruments faits à partir de matières recyclées.

L’événement a été réalisé en partenariat avec Uber, qui propose des codes de promotion pour s’y rendre sans sa voiture, Crepaway, Light FM et la BSL, partenaire principal de Positive Lebanon. « En fait, on espère vraiment que le public acceptera de jouer le jeu et de venir sans sa voiture, en partageant des transports ou en choisissant le vélo, souligne Maylis Konnecke. Après tout, c’est une journée sur le thème de l’environnement, que nous avons préparée depuis le début de l’année, longtemps avant la crise des déchets, pour sensibiliser et non pas réagir à la situation. »

« The green hub », le 3 octobre au jardin René Moawad Sanayeh

Sur Facebook

Sur Internet, pour s’inscrire aux activités

Florence Massena