71869_192002_highres
Les chiffres font peur. Les chiffres font honte. Au Liban, aujourd’hui, plus de 400 000 Libanais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Près de 10 % de la population souffre de la faim. C’est beaucoup. C’est trop. Regarder cette réalité en face, l’absorber et ensuite retrousser ses manches et décider de la confronter, telle est la mission dans laquelle s’est lancé il y a six ans Kamal Sinno.

Découvrez la suite de l’article de la rubrique Positive Lebanese de Tania Hadjithomas Mehanna dans L’Orient-Le Jour.